Ouattara, Tshisekedi, Kagame… Les chefs d’État attendus pour le sommet sur les économies africaines à Paris

Ouattara, Tshisekedi, Kagame… Les chefs d’État attendus pour le sommet sur les économies africaines à Paris

Le 18 mai, Emmanuel Macron organise à Paris un sommet sur le financement des économies africaines, mises à mal par la crise sanitaire. Quel dirigeants y assisteront, et quelles seront les questions abordées ?

Le 18 mai, un sommet de chefs d’État portant sur le financement des économies africaines sera organisé à Paris. Objectif affiché de l’Élysée : « donner un gros ballon d’oxygène » aux pays du continent pour surmonter la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19.
Qu’y a-t-il au menu ?

Parmi les pistes à explorer, l’allègement – voire, comme l’avait souhaité Emmanuel Macron en avril 2020, l’annulation – de la dette, ou un soutien exceptionnel du FMI par le biais des droits de tirage spéciaux. Il devrait, aussi, être largement question du financement du secteur privé africain.

Parmi les présidents invités à Paris : l’Ivoirien Alassane Ouattara, le Sénégalais Macky Sall, le Congolais Félix Tshisekedi, le Nigérian Muhammadu Buhari, le Rwandais Paul Kagame, le Sud-Africain Cyril Ramaphosa, l’Angolais João Lourenço, le Kényan Uhuru Kenyatta, le Guinéen Alpha Condé ou encore le Congolais Denis Sassou Nguesso. La plupart d’entre eux avaient signé une tribune appelant à soutenir l’Afrique face à la pandémie (ce texte avait été publié, le 15 avril 2020, par Jeune Afrique et le Financial Times).

Seront également présents Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’UA, et Akinwumi Adesina, celui de la Banque africaine de développement (BAD).

Outre Emmanuel Macron, prendront part à ce sommet plusieurs dirigeants européens, ainsi que des représentants de pays du G7, du G20 et d’institutions internationales (FMI, Banque mondiale, OCDE, Berd…).

Les modalités de ce sommet dépendront de l’évolution de la situation sanitaire en France. Les organisateurs espèrent que les échanges – sous la forme d’un déjeuner, puis d’une conférence – auront lieu en présentiel, au Grand Palais éphémère, sur le Champ-de-Mars, un bâtiment provisoire encore jamais utilisé.

Pour préparer cette rencontre, les autorités françaises travaillent étroitement avec les quatre envoyés spéciaux de l’UA chargés de mobiliser des fonds contre le Covid-19 : Tidjane Thiam, Donald Kaberuka, Ngozi Okonjo-Iweala et Trevor Manuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *